bio | concerts | groups | cd's | works | press | photos | audio / video | contact | links

Schallschatten

Birgit Ulher: trumpet, radio, speaker, voice changer
Petr Vrba: trumpet, electronics

1. reflexion (04:59)
2. refraction (03:41)
3. dissipation (11:23)
4. absorption (07:10)
5. transmission (07:27)
6. schallschatten (06:10)


recorded by Gunnar Lettow at Künstlerhaus faktor in hamburg, germany 6-7/2/2020
mixed and mastered by Boris Vogeler

inexhaustible editions







Orynx-Improvsounds

Deux trompettes ! Et tous les effets sonores possibles, imaginés, trouvés par hasard ou convoités après des centaines d’heures d’exercices et de recherches. Suivant Birgit Ulher à la trace depuis de nombreuses années, j’avoue n’être pas encore lassé de ses enregistrements en duo tant elle (semble) renouvelle(r) son matériau sonore et son inspiration tout en restant fidèle à sa trajectoire musicale. Comme l’année dernière en compagnie du trompettiste Franz Hautzinger (Kleine Trompetenmuzik Relative Pitch ), Birgit Ulher a trouvé le partenaire trompettiste idéal en Petr Vrba. Comme son nom onomatopéique l’indique pour une oreille française, ce musiciens cultive les effets sonores les plus étonnants et les stases de timbres déchirants les plus austères. Une superbe découverte ! Le mariage des deux sonorités est d’une exceptionnelle richesse, couverte d’une aura nimbée de mystères, de sons secrets. S’échangent harmoniques acides, effets de souffles, bourdonnements insolites, percussions ouatées des pistons, chuchutements dans l’embouchure, bruitages tuyautés, échappements de gaz fragiles, froissements de la colonne d’air, déflagrations d’oxygène concentré dans l’espace, vocalisations surréelles. Le tandem agrémente ses processus d’electronics (PV) et de radio, haut-parleur et de voice changer (BU). Démarche sensitive et sensible autant qu’intellectuelle et descriptive, cfr les titres reflexion, refraction, dissipation, absorption, transmission, schallschatten… On est sidéré par l’extraordinaire bestiaire sonore, l’étendue quasi sans limites de leur palette de timbres rares ou introuvables et toujours en constante mutation. Et surtout on retiendra la synchronisation remarquable qui relie leurs inventions et le subtil travail d’enregistrement de Gunnar Lettow, condition indispensable de leur réussite. Un album majeur dans la masse des albums majeurs provenant de l’improvisation libre.

Jean-Michel van Schouwburg, orynx-improvandsounds.blogspot.com

< back